11 avril 2010

NO NAME

*****

Grand beau temps ce week-end sur notre beau Gard, salut Humphrey. La patronne a pris le volant de notre sweet KARTHIERSUD. Après maintes délibérations, en tenant compte de vos avis, nous avons choisi ce nom de baptème pour notre maison roulante : KAR comme Karine, THIER comme Thierry, SUD comme Sud, salut monsieur de Lapalisse. KARTHIERSUD, quel joli nom, comme un quartier Sud, comme Jacques Cartier ce grand voyageur, premier explorateur du Saint Laurent : http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-jacques_cartier-1410.php  Et bien ce-beau-samedi-enfin-printanier, nous partons, la Patronne et son Lieutenant fidèle, sur les traces du grand navigateur, bien loin du Saint Laurent, mais bien près de Saint Louis, explorer la baie d'AIGUES MORTES.

 

 

 

 

Pour explorer la baie d'Aigues Mortes, KARTHIERSUD ne suffit pas. Ces derniers jours, nous avons donc battu la campagne pour trouver un digne successeur à notre fidèle compagnon du vent, notre cher vieux YEMAMBA II, en nous laissant guider par ce très juste adage anglais, "petit bateau, petit problème". Et notre choix s'est orienté sans une once d'hésitation vers une petite merveille d'esquif, parole de captain. Voilà notre équipage mixte au grand complet à bord du navire d'essai :

 

 

 

 

Un grand merci à Fançois SCHMITT, notre initiateur :

 

François, c'est un passionné, comme nous. Sur son monoplace, il part pêcher silencieusement le sandre au Salagou, le loup sur les étangs de Maguelonne, comme nous bientôt nos belles images de la simple beauté du monde aquatique des rives du Tage à celles du Bouregreg. Nous voici donc par un enfin-beau-samedi-d'avril pour un premier contact avec l'élément liquide, à bord du plus génial bateau du monde, au fil du canal d'Aigues-Mortes :

Navigation édénique, sur le canal d'Aigues Mortes. On passe sans baisser la tête sous le pont du Grau du Roi. Rectification : Nous passons sans baisser la tête sous le pont du Grau DES ROIS. Toujours garder la tête haute, par beau temps comme dans la tourmente. Il a fallu moins de 30 secondes au Captain pour enlever la petite mais précieuse voile d'appoint.

Il est 14 heures quand nous allons franchir la passe du Grau des Rois. Une heure historique pour un premier contact avec la MER, la MER immense, la MER nourricière, la MER éternelle, la MER, dernier espace de LIBERTE.

Voici d'où nous venons. Voilà où nous allons. Grand beau temps sur la Belle Bleue en baie d'Aigues Mortes. Tout juste une petite brise de demoiselles, une risée.

Une simple risée, et pourtant notre esquif édénique glisse. Le Captain demande à la patronne d'interrompre son pédalage : <>. Nous voici dans un silence magique, glissant dans une douceur de paradis, à la vitesse nonchalante d'une marche lente. RIEN, RIEN, NADA, NOTHING, rien que savourer cet instant de silence et de paix. Dieu fasse qu'il existe des petits bateaux à pédale dans l'eau-delà de l'au-delà... Bien trouvé le scribe, cela vous met la plume en verve, pareille navigation.

<> Cap sur Port Camargue, avec un temps pareil, on a l'éternité devant soi...

Pourquoi ce bateau est génial? Parce que lorsque les jambes sont occupées à pédaler, les mains sont occupées à photographier, et l'esprit est occupé à SAVOURER...

Un lien pour les très rares incultes qui n'ont jamais entendu parler de slipway et de slip : http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.amelcaramel.net/quizznautique/slip.JPG&imgrefurl=http://www.amelcaramel.net/quizznautiquegallery.php&usg=__kBaL5GbKN6Lz6--Xuv1ysyatCtE=&h=826&w=582&sz=92&hl=fr&start=15&itbs=1&tbnid=Uue3X4E7flIb0M:&tbnh=144&tbnw=101&prev=/images%3Fq%3Dslip%2Bway%2Bslip%26hl%3Dfr%26sa%3DG%26gbv%3D2%26tbs%3Disch:1

Si vous souhaitez marcher sur les traces de Jacques Cartier, de Saint-Louis ou plus simplement de ThierryKarine, c'est vraiment très simple : 1°) Vous vous garez sur l'étoile rouge. 2°) Vous mettez votre esquif à l'eau sur le slip en mauvais état. 3°) Vous suivez les flèches bleues jusqu'à la mer, et jusqu'à Port Camargue si la mer est belle et si le coeur vous en dit, et on n'oublie jamais jamais son gilet de sécurité. 4°) Vous faites une petite halte sur les quais de la Marina de Port Camargue, diabolo-menthe pour la patronne, grand crème pour son captain. 5°) Pour le retour, c'est tout aussi simple : vous suivez les flèches oranges, vous pouvez même raser les plages pour voir les premiers maillots de bain de l'année. Vous embouquez la passe du Grau DES ROIS, et si vous avez autant de chance que nous, vous profitez d'une petite brise portante exactement dans l'axe du canal. 6°) Vous pouvez longer les remparts d'Aigues-Mortes, et poursuivre au-delà de la nuit vers Gallician, Bellegarde... Nous, notre sweet KARTIERSUD nous attend au pied des remparts qui virent Saint Louis partir jadis pour un tout autre voyage. Voyager pour le fun, pour le plaisir, aller cueillir silencieusement la simple beauté des eaux du monde, il n'y a que cela de vrai.

Salut la Biche...

Juste après avoir doublé le bateau de notre Biche, incroyable mais vrai : un beau mulet saute entre les jambes du captain. Il est trop gros pour passer par le puits.

La patronne n'en croit pas ses yeux. Deux émotions en quelques secondes : le bateau de GABRIELLE et ce surprenant visiteur qui nous récite sans bafouiller, avant de retrouver l'eau du canal, le dicton du jour : << POISSON A BORD, PRESAGE EN OR >>

Un bien beau présage pour nos prochains voyages au fil de l'eau.

Vous n'allez pas nous croire si nous vous disons que celui-là a sauté à bord juste après que nous ayons croisé le bateau de notre grand fils. Et vous avez bien raison. Une image pour poser une question : Y-a-t-il parmi les blogs-trotteurs un adepte de la photo sous-marine? Nous cherchons un bon reflex et son caisson étanche pour nos prochaines images, du matos qui, à défaut de résister aux quenottes de la bestiole ci-dessus, soit capable de prendre en photo les sandres et les loups de notre ami François sans avoir à attendre qu'ils s'invitent à bord pour nous réciter d'autres présages. Merci d'avance pour vos conseils.

Hier nous avons déjeûné chez Maman au chemin des Pins. Nous avons parlé de KARTIERSUD, notre petit hâvre roulant. Nous avons cherché ensemble pendant le repas un nom pour notre génial Kayak de Mer. Maman a suggéré aussitôt : << NO NAME >>. Pourquoi pas, ça sonne bien << NO NAME >>. Nous attendons vos suggestions avant de baptiser définitivement notre précieux Kayak.

Page suivante : ~~ NO NAME ~~

 

 

 

Posté par chiloedream12 à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur NO NAME

Poster un commentaire